Nymphoplastie

Indications de l'intervention

Nous recevons de plus en plus de demandes pour une chirurgie intime et de la part d’une tranche de population de plus en plus jeune. La chirurgie intime comprend toute une série de procédures mais je me limiterai à l’une des plus demandés, la nymphoplastie ou plastie des petites lèvres.


La raison de recourir à ce type de chirurgie tient parfois à un complexe dans la vie intime ou parfois vestimentaire (car gênant lorsque on porte un maillot de bain par exemple).


Il faut tout d’abord préciser qu’il ne s’agit en aucun cas d’une pathologie, mais d’une condition anatomique qui peut survenir à la puberté ou bien après des grossesses.

L'intervention de nymphoplastie

L’intervention consiste en la résection de l’excès de peau et de muqueuse sous forme de V.


Cette technique, par rapport à celle traditionnelle, permet une reconstitution beaucoup plus naturelle d'un point de vue du résultat esthétique. Par ailleurs, elle permet de placer la cicatrice à un endroit mieux caché et moins gênant (pas de frottement avec les sous-vêtements et moins de gêne pour les rapports intimes).

Suites et conseils post-opératoires

Les fils sont entièrement résorbables et un contrôle est fixé dix jours après l‘opération afin de vérifier la bonne évolution de la cicatrisation.


Localement des soins à l’isobetadine après chaque toilette et une crème antibiotique sont conseillés. Le résultat est immédiatement visible mais définitif après environ 3 mois.


Les rapports intimes sont autorisés uniquement après 3 semaines et un arrêt du sport est recommandé pendant 15 jours.
L’arrêt du sport de contact ainsi que de tout effort notable est demandé pendant 1 mois.


En choisissant un chirurgien plasticien qualifié, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum les risques, sans les supprimer complètement.

Contact
Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Nymphoplastie - Dr Giorgio Giudizioso à Namur et Arlon